L'expert des relations

sociales et syndicales

Vu ... pas vu sur le Net

Un paysage diversifié, où règne le calme. Un quasi-silence radio sur les dossiers forts - harcèlement moral, le référendum Michelin - et guère plus de déclarations concernant les annonces de licenciement chez Marks & Spencer et Danone.

La CGT : préfère axer son actualité sur des sujets étrangers :

- En première page, une déclaration commune CFDT / CGT / FO / UNSA / CCOO / UGT" pour les libertés et contre le terrorisme "à propos de l’ETA.
- Suit une déclaration à propos de la situation dans l’ARYM" Ancienne République Yougoslave de Macédoine ") contre la violence macédonienne et en faveur du" dialogue de la paix et de la coopération constituant les seules solutions aux problèmes de la région ".
- Une déclaration du 22 mars reprise dans l’Humanité sur" le procès des militants de Millau et les condamnations de José Bové et de huit autres militants : scandaleux (...) une criminalisation des actions syndicales, où des militants syndicaux sont traités comme des délinquants ".
- Enfin, une invitation au Colloque syndical et scientifique organisé les 26 et 27 avril à Montreuil par la CGT Espace Com, l’ISERES (Institut Syndical d’Etudes et de Recherches Economiques et Sociales CGT) et Le Peuple, dont le programme prévoit la participation de Bernard Thibault et de traiter de points tels que" l’emprise sociale de la communication de masse, action collective et communication syndicale, mise en perspective des stratégies syndicales offensives, quel usage syndical des nouvelles technologies, quels nouveaux droits syndicaux en matière de communication ".

La CGT-FO :dans sa rubrique " Actualité ",commence par une déclaration sur le thème" Etes-vous " cybersurveillé " au travail ". puis aligne quatre déclarations sur l’assurance-chômage globalement hostiles au Medef, (" FO maintient son recours devant le Conseil d’Etat ", " AGFF : inquiétudes de FO ", " Assurance chômage : déclaration de Marc Blondel ", et " Les salariés et chômeurs seront défendus à l’Unedic "). Puis une déclaration sur le chômage" Accentuer la décrue "et une" Réponse au Medef "sur le financement des 35 heures.

La CFTC :ne parle pas des retraites dans son actualité. Mais elle est la seule à émettre un communiqué sur " la loi du marché (qui) ignore le social, où l’auteur réprouve que" les salariés soient traités comme des variables d’ajustement ", à propos de la suppression d’emplois chez Marks & Spencer et Danone.

La CGC :affiche en page d’accueil deux déclarations sur les retraites :" Le Medef et les 7 mensonges "et" Conséquences de l’accord du 10 février ", ainsi qu’une" interview choc de Jean-Luc Cazettes aux Echos sur la stratégie syndicale de la CFE-CGC ".


ImprimerE-mail