L'expert des relations

sociales et syndicales

Vu... pas vu sur le Net

Spécial Prud'hommes

En ce début septembre, c'est-à-dire trois mois avant les élections prud'homales du 11 décembre dont les conséquences pour certaines organisations peuvent être importantes, il nous a paru intéressant de faire un tour des sites syndicaux et voir comment chacun aborde le sujet.. L'intérêt ' ou l'absence - que certains y manifestent est quelquefois surprenant !

Trois sites très fournis sur la question : celui de la CFDT, celui de l’UNSA et celui de la CGT

(GIF)Sur le site de la CFDT
un volumineux chapitre sur les Prud’hommes : leur histoire, leur fonctionnement, les enjeux. A noter également sur le site CFDT Cadres un site différent sur le sujet, spécialement à l’intention de l’encadrement : La CFDT ‘met le paquet’ sur Internet pour renouveler son succès de 1997 dans le 2è collège.

Et fait, la publicité de son meeting de rentrée à Bercy le 15 octobre 2002 :
- Prud’hommes 2002, le pari de la représentativité
- L’amélioration des conditions de travail, temps de travail des cadres.Cadres, si nous parlions charge de travail
- L’ambition du plein emploi, compétences et emploi des cadres.Cadres, si nous parlions parcours professionnel
- L’augmentation du pouvoir d’achat, rémunération des cadres.Cadres, si nous parlions salaires (à paraître en septembre 2002)

Sur le site UNSA
Un dossier en huit chapitres assez consistant : « les élections prud’homales, enjeux pour les salariés et enjeu pour l’UNSA, la fonction de conseiller, qui vote et comment, guide du candidat, le calendrier, les questions que vous nous posez, vous souhaitez être candidat ? »

Sur le site CGT
Une grosse documentation, avec six guides ( qui est électeur, modalités pour vérifier son inscription, ...), quatorze livraisons du « Journal des Prud’hommes », de janvier à juillet 2002, des tracts, une pétition, et un dossier spécial UGICT CGT : « L’inscription des professions techniciennes en section encadrement ». Enfin, l’information récente de la liste des meetings tenus par Bernard Thibault à la rentrée sur le sujet : « Dès la rentrée de septembre, des meetings vont se tenir avec la participation de Bernard Thibault, à Paris et dans les régions. Ces évènements vont constituer un des moments forts de la dernière phase des élections prud’homales du 11 décembre, et contribuer à la préparation du 47ème Congrès confédéral ».

Deux sites se bornant à rappeler la question : celui de FO et de la CFTC :

Sur le site CFTC une page très générale intitulée Mieux vivre les prud’hommes

Et deux autres paragraphes de commentaires plus techniques. Parcontre, la CFTC fait sa publicité sur son meeting de rentrée du 13 septembre à la Vilette :

Sur le site FO
mis en ligne au 8 juillet 2002, la réponse en quelques mots aux questions suivantes :
- Prud’hommes : mode d’emploi
- Qu’est-ce qu’un Conseil de Prud’hommes ?
- Le respect de vos droits . Une procédure simple, des juges efficaces
- Pourquoi voter le 11 décembre 2002 ?
- Qui vote ?
- Le lieu du vote
- Les horaires

Dans les sites patronaux, un gros effort est réalisé, en particulier sur :

Le site du Medef, qui, lui aussi, est assez fourni sur la question :

(GIF)

Editorial - Présentation des conseils de prud’hommes Déclarations des électeurs - Candidatures - La prud’homie en chiffres

Le site de la CGPMEmet également en ligne un sérieux dossier

le site CFE-CGC, mis à part un sibyllin :
Elections CFE-CGC
N’oubliez pas de voter CFE-CGC...

11 Décembre 2002 Prud’hommes : France
La CFE-CGC mobilise pour cette échéance !, perdu quelque part dans une page intérieure.

Ceci est d’autant plus étonnant que Jean Luc Cazettes, très attentif aux enjeux des Prud’homales pour la CGC, va entreprendre, comme Bernard Thibaut, une série de réunions en province pour dynamiser les structures de son organisation sur le sujet .

Et pour conclure, attirons l’attention sur un dossier du site EPSY(www.epsy.com) , avec leur note n° 34 « Elections Prud’homales : quelles conséquences », dont l’analyse, qui se fonde sur un sondage d’intentions de vote, est intéressante bien que sujette à une interprétation prudente.

 

 

ImprimerE-mail