L'expert des relations

sociales et syndicales

Vu... pas vu sur le Net

A chaud, le 12 décembre, les « Résultats communiqués par le ministère des affaires sociales et du travail » :

RESULTATS

- CGT 32,1%
- CFDT 25,2 %
- FO 18,3%
- CFTC 9,7%
- CFE-CGC 7%
- UNSA 5%
- Le Groupe des Dix 1,5%

PARTICIPATON

collège salariés :
- inscrits : 16 414 275
- votants : 32,66 %

collège employeurs :
- inscrits : 758 041
- votants : 26,64 %

et les réactions des différentes organisations sur le net :

sur le site de la CGT, à 3 heures du matin :

PRUD’HOMMES : Déclaration de la CGT
Les résultats connus à 3 heures, portant sur 95 % des bureaux de vote, font apparaître les tendances suivantes :La participation au scrutin a légèrement diminué.Les efforts militants auront permis de surmonter, en partie, bien des difficultés inhérentes au dispositif défaillant de l’organisation de cette consultation.·Avec un résultat oscillant autour de 32,5 %, la CGT confirme sa première place parmi les organisations syndicales.C’est un résultat particulièrement appréciable au vu des modifications importantes qui se sont produites, depuis 1997, dans le corps électoral ainsi qu’au plan économique, politique et social.C’est aussi le résultat du travail militant au quotidien. Les syndiqués et responsables de la CGT vont trouver dans l’expression de cette confiance un sérieux encouragement pour un syndicalisme rassembleur, ouvert à l’ensemble des catégories, combatif et exigeant pour de nouvelles conquêtes sociales.Il est à noter que, si les confédérations syndicales (CGT - CFDT - FO - CFTC - CGC) recueillent à elles toutes plus de 90 % des suffrages, force est de constater que leur influence respective varie dans une proportion de 1 à 5. Ceci confirme le besoin de nouvelles règles en matière de représentativité et de validation des accords négociés dans les entreprises, les branches et au plan interprofessionnel notamment, par l’instauration du principe de l’accord majoritaire.Montreuil, le 12 décembre 2002 - 3 heures

PARIS, 12 décembre résultats donnés par le ministère pour le collège salarié aux élections prud’homales, après dépouillement de la totalité des bulletins de vote en Métropole, les résultats des DOM-TOM devant être connus plus tard dans la journée de jeudi :Taux d’abstention : 67,3% contre 65,6% en 1997

Collège salarié : 1997 2002 %
CGT 33,11 32,1 - 0,9
CFDT 25,34 25,2 - 0,14
FO 20,55 18,3 - 2,25
CFTC 7,5 9,7 + 2,2
CFE-CGC 5,9 7 + 1,1
UNSA 0,7 5 + 4,3
G10 0,3 1,5 + 1,2

Sur le site CFTC un ‘cocorico’ à la même heure, et une exultation grandissante au cours de la matinée :
Elections prud’homales
La participation est estimée à 33% et le score de la CFTC à 9,5% (contre 7,51% en 1997) avec 93% de bulletins dépouillés à 3h ce matin. Tous les résultats sont téléchargeables à partir de 10h.

(JPEG)Jacky Dintinger : "Une grande victoire pour la CFTC" Une telle victoire procure en cette fin d’année beaucoup de joie. Sachez, chers amis, qu’elle nous donne aussi beaucoup de responsabilité. La CFTC devra continuer le combat pour que notre syndicalisme soit plus influent encore demain qu’aujourd’hui. Les salariés français ont compris qu’ils pouvaient compter sur nous.

Sur le site CFDT, une présentation plus formaliste à 7h45 :
Résultats nationaux définitifs (hors Dom) :
- CFDT : 25,2 %
- CGT : 32,1 %
- FO : 18,3 %
- CFTC : 9,7 %
- CGC : 7,0 %
- Unsa : 5,0 %
- Gdix : 1,5 %
- CGEA : 0,3 %
- FSU : 0,2 %
- Divers : 0,8 %

Le taux de participationdéfinitif est de 32,7 %.

Vu sur le site FO

Un communiqué de FO, de la veille, mercredi 11 décembre à 17h45 :
Prud’hommes

Il ne suffit pas que le ministre des Affaires sociales appelle les salariés et les employeurs à voter pour que le scrutin soit crédible.

Il ne suffit pas que le ministre des Affaires sociales appelle les salariés et les employeurs à voter pour que le scrutin soit crédible. Malgré les différentes interventions auprès des administrations compétentes (travail et intérieur), la gestion administrative préparatoire aux élections prud’homales a été négligée et les sources d’erreurs, d’inexactitudes, sont beaucoup plus importantes que lors des scrutins précédents. Le nombre d’inscrits ne signifie rien si ceux-ci sont incapables de savoir où ils doivent voter. Par ailleurs, la distribution des votes par correspondance obéit à des règles précises (dépôt par l’administration postale et enregistrement sur listes). En fait, dans de nombreux bureaux de vote (Moselle, Hautes-Pyrénées, ...) des enveloppes ont étédéposées, sans contrôle, laissant ainsi la validation à la discrétion du président du bureau de vote. Dans ces conditions, toutes les manœuvres sont possibles. Aussi, à 17 heures, avant la fin du scrutin, l’organisation Force Ouvrière conseille à ses délégués de listes de ne pas hésiter à déposer les réserves sur les listes de dépouillement en cas de manquements aux règles. Elle indique, avant le dépouillement, et quel qu’en soit le résultat, que ce scrutin est entaché de suspicion et ne peut être sincère. La cgt-Force Ouvrière le regrette, d’autant plus que c’est la seule consultation nationale interprofessionnelle et qu’elle a travaillé sur le terrain afin d’encourager les salariés à voter pour sauvegarder l’institution prud’homale.

Et une autre déclaration le 12 décembre à 10h30 :L’actualité « JOUR APRES JOUR » [ jeudi 12 décembre 2002 10:27 ]

Prud’hommes
Abstention en hausse, rapport des forces stable

Les élections d’hier ont été marqué par une désertion accrue des urnes et ont confirmé les équilibres de l’influence des trois principales organisations syndicales.

(JPEG)Tels qu’ils ont été indiqués par le ministère du travail ce matin, les résultats provisoires des élections prud’homales pour la métropole se signalent d’abord par un taux d’abstention en hausse. Il 67,3%, contre 65,6% en 1997. FO, ainsi que la CGT, a dénoncé hier dans la journée les conditions de l’organisation du vote. Ces conditions pèsent sur la crédibilité du scrutin. "Malgré les différentes interventions auprès des administrations compétentes (travail et intérieur), la gestion administrative préparatoire aux élections prud’homales a été négligée et les sources d’erreurs, d’inexactitudes, sont beaucoup plus importantes que lors des scrutins précédents", a souligné FO. Dans ces conditions, la CGT obtient 32,1% des voix (33,11 en 1997) la CFDT 25,2% (25,34 en 1997) et FO 18,3% (20,55 en 1997). Dans les prochaines heures, les réactions syndicales, patronales et gouvernementales.

Enfin, un commentaire sur le moteur Yahoo :
jeudi 12 décembre 2002, 12h36 Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Marc Blondel, a parlé quant à lui d’"un coup pour rien", tout en s’interrogeant sur "la crédibilité de ce scrutin", vu le niveau de l’abstention

Vu sur le site CFE-CGC, des chiffres et un tableau ‘Excel’ récapitulatif, sans commentaires :

L’Edito
Le challenge 17 028 976 personnes inscrites, dont 16 345 977 dans le collège "salariés" et 2 001 510 dans le collège "encadrement".

La CFE-CGC présente 11 866 candidats (dont 34 % sont des femmes)sur 1 237 listes.

Elle fait face à 6 279 listes et, en particulier, à :
- FO : 1 256 listesCFDT : 1 249 listes
- CGT : 1 241 listes
- CFTC : 1 219 listes
- UNSA : 903 listes.

Les articles

PDF - 7.3 ko
Les résultats à 3h30

- Au global... voir la documentation jointe à l’article
- Résultat à : 2h30 (94 % des listes dépouillées)Résultat partiel donné par le ministère du travail pour le collège salarié sur Sur 16 345 977 inscrits collège salariés CFE-CGC, tous collèges = 6,7 % CFE-CGC, encadrement = 23,4 % Participation = 33 %

Sur le site UNSA, un autre tableau récapitulatif autant... qu’évolutif, dont l’état était momentanément celui-ci vers 10h30 :

(JPEG)

Sur le site du Medef : rien sur le sujet.

A consulter également, pour des informations complètes et officielles le site www.travail.gouv.fr qui donne les résultats métropolitains en début d’après midi du 12 décembre...

... Ainsi qu’un florilège sur Yahoo :

59% des internautes estiment que les syndicats ne représentent pas bien les salariés tels qu’ils sont aujourd’hui. (Expression-Publique.com)
jeudi 12 décembre 2002, 13h30
Dans leur majorité les internautes qui se sont exprimés* ne croient pas que les syndicats assurent une bonne représentation des salariés. Des résultats qui prennent un sens particulier au lendemain d’élections prud’homales marquées par une forte abstention.

Prud’homales : la hiérarchie syndicale reste stable (AFP)
jeudi 12 décembre 2002, 12h36
Les élections prud’homales, sur fond d’abstention toujours massive, ont confirmé les grandes lignes de la hiérarchie syndicale, avec une CGT conservant la première place devant la CFDT, stable, et FO, en recul de deux points, alors que la progression des petites listes, UNSA en tête, crée la surprise.

Fillon : "Il faut maintenant engager la réforme de la démocratie sociale" (AFP)
jeudi 12 décembre 2002, 10h54
Le ministre des Affaires sociales, François Fillon a déclaré jeudi "sortir conforté" par l’élection prud’homale en raison de l’abstention, "par l’idée qu’il faut maintenant engager la réforme de la démocratie sociale".

Prud’homales : "mon discours effraye", estime Marc Blondel (AP)
jeudi 12 décembre 2002, 10h09
PARIS (AP) - Le secrétaire général de FO Marc Blondel a avancé jeudi que "son discours effraye quelque peu" parce qu’il "n’accepte pas la remise en cause systématique des acquis des salariés".

Le scrutin des prud’homales sans surprise, la CGT reste en tête (Reuters)
jeudi 12 décembre 2002, 10h01
PARIS (Reuters) - Les grandes confédérations syndicales conservent leurs places respectives dans le paysage social français à l’issue des élections prud’homales, une nouvelle fois marquées par une forte abstention.

Prud’homales : François Fillon souhaite une réforme de la démocratie sociale (AP)
jeudi 12 décembre 2002, 9h07
PARIS (AP) - Le ministre des Affaires sociales François Fillon a attribué le fort taux d’abstention lors des élections prud’homales au "problème de dialogue social dans notre pays" et compte engager la réforme de la "démocratie sociale" avec les syndicats.

Prud’hommes : la CGT reste en tête, FO perd du terrain (lesechos.fr)
jeudi 12 décembre 2002, 8h58
Le rapport des forces entre les syndicats reste globalement stable par rapport au scrutin de 1997. L’Unsa effectue une poussée notable

Prud’hommes : la CGT reste en tête (lesechos.fr)
jeudi 12 décembre 2002, 8h58
Le rapport des forces entre les syndicats reste globalement stable par rapport au scrutin de 1997. L’Unsa effectue une poussée notable

Prud’hommes : le paysage syndical semble stable (AP)
jeudi 12 décembre 2002, 2h24
PARIS (AP) - Le résultat encore partiel des élections prud’homales, communiqué par le ministère du Travail jeudi vers 1h, ne laissait pas apparaître de grands bouleversements du paysage syndical français et l’abstention, traditionnellement très forte lors de ce scrutin, a très légèrement progressé mais sans atteindre la barre fatidique des 70%, passant de 65,5% en 1997 à 66%.

Jean-Pierre Raffarin veut "valoriser" les prud’hommes, "une forme d’expression de la démocratie sociale" (AP) jeudi 12 décembre 2002, 0h47
PARIS (AP) - Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a déclaré mercredi qu’il souhaitait "valoriser" les prud’hommes, qui sont selon lui "une forme de démocratie sociale qui n’est pas encore suffisamment connue des Français".


ImprimerE-mail