L'expert des relations

sociales et syndicales

Vu ... pas vu sur le net

1- En Allemagne, Belgique et USA

(GIF)Ainsi, sur le site du DGB
l’appel à voter le 13 juin prochain est ainsi formulé : « Deine Stimme für ein soziales Europa ! », c’est un des sept titres en page d’ouverture du site, qui titre : « Le vote du 13 juin : une vraie croisée des chemins » : « Seule la réunion de principes sociaux et d’une unicité économique et commerciale est capable de renforcer l’identité européenne. Si nous réussissons cela, l’Europe pourra être érigée en modèle social universel, qui se différenciera des modèles asiatique ou américain. Avec l’intégration du 1er mai 2004, l’Union européenne veut assurer un projet de paix en Europe (...) former un territoire pour la paix capable d’assurer la sécurité définitive au plan social ».

A voir également le « Rapport du DGB pour la croissance, le développement, la formation et l’innovation » excellent rappel des axiomes de la sociale démocratie, marqué par les enseignements de Sir Maynard Keynes.

(GIF)Alors que, sur le site FGTB
figure en bonne place une attaque en règle et un appel à la « Manifestation en front commun le samedi 5 juin à Bruxelles » contre la directive Bolkenstein, sous le titre « Travailler en Belgique avec des salaires tchèques » (En Tchéquie, le coût salarial horaire moyen salaires et charges sociales, est de 3,90 euros). A noter que la directive Bolkenstein renverse le principe consistant à ce que les entreprises soient tenues d’observer les règles du pays où elles s’établissent, pour appliquer dans n’importe quel pays de l’union les règles de leur pays d’origine. Une façon d’harmoniser le social et les conditions de travail qui ne convient pas à la FGTB !

(GIF)Sur le site AFL-CIO,
on trouve en première page un raccourci saisissant intitulé « Les priorités américaines » : « Le 14 janvier, le Président Georges W. Bush rendait public son programme de retour sur la lune et d’envoi d’astronautes sur Mars. Pendant ce temps, chaque jour en Amérique :

- 83 444 personnes perdent leur emploi,
- 14,7 millions de travailleurs sont au chômage, sous-employés où ont cessé d’espérer un travail,
- 43,6 millions de gens sont sans aucune assurance maladie,
- 4 451 personnes sont déclarés en faillite,
- 12 878 salariés sont victimes de maladies professionnelles,
- 11 millions d’enfants suivent une scolarité dans des écoles ne correspondant pas aux normes minimales requises.

2- En France

(GIF)Sur le site CGT
vu en écho fidèle (ou serait-ce l’inverse ?) aux déclarations du DGB, une déclaration de la Commission exécutive de la CGT intitulée « Pour la construction d’une Europe sociale, solidaire et démocratique au service de la paix et du développement durable », en deux pages datées du 7 mai, et qui dit notamment : « La construction de l’Europe élargie ne fait que commencer. Elle doit s’affirmer comme un processus tout à la fois social, politique, économique et culturel, un puissant moyen de régulation et de réorientation de la mondialisation, un élément majeur d’alternative de paix et de réduction des inégalités dans le monde ».

(GIF)Vu sur le site de la CFDT
un dossier sur l’assurance maladie qui lisse une impression de fort scepticisme :

- les mesures financières se concentrent sur les usagers ;
- deux désaccords de fond ;
- 100 minutes sans convaincre ;
- un balayage superficiel avec des mesures insuffisantes.

Ainsi qu’un appel à une journée de mobilisation fixée au 2 juin pour la défense des retraites dans la fonction publique. A noter (voir plus loin) que la CGT appelle également à manifester, mais le 5 juin.

(GIF)Et sur le site CFTC
un communiqué sur le même sujet : « La CFTC attend des précisions du gouvernement sur le financement solidaire, la couverture obligatoire à 90%, la dimension du panier de soins ».

La CFTC s’oriente vers une participation à la manifestation (avec la CGT notamment) du 5 juin sur la Sécurité sociale.

(GIF)Vu sur le site FO,
un communiqué sur les « propositions officieuses gouvernementales concernant la réforme de l’assurance maladie », ainsi qu’un appel des fédérations cheminotes (FO, CGT, CFDT, CFTC, SUD, UNSA, CFE-CGC) à manifester le 27 mai pour le service public : « Parce que cela signifie un recul social sans précédent depuis les grandes nationalisations de1945, FO considère que cette évolution est néfaste pour les besoins du citoyen et de la Nation. »

(GIF)Vu sur le site CFE-CGC,
toujours sur le sujet assurance maladie, une approche : « Sauver la sécurité sociale en quinze jours, info ou intox ? », communiqué accompagné d’un dossier intitulé « Quel financement pour l’assurance maladie ? ».


ImprimerE-mail