L'expert des relations

sociales et syndicales

Thierry Lepaon : biographie express

Le dernier jour du 50ème congrès de la CGT, le 22 mars 2013, Thierry Lepaon va succéder à Bernard Thibault au secrétariat général de la CGT.

Né le 31 janvier 1960 à Caen, trois enfants.

- Parcours professionnel -

Formation : Niveau CAP de chaudronnier 
1977 : il est embauché chez Caterpillar en tant que soudeur dans la région caennaise. Il est licencié deux ans après.

1979 : il entre à Spie-Batignolles. Il est licencié un an après.

1981 à 1983 : il exerce des missions intérimaires hors de Normandie.

1983 : il entre comme intérimaire à l’usine Moulinex de Cormelles-le-Royal près de Caen.

1985 : il obtient un CDI à l’usine Moulinex de Cormelles-le-Royal.

2001 : il est le dernier licencié des suites du dépôt de bilan de Moulinex.

- Parcours syndical -

1977 : adhère à la CGT, une semaine après son entrée chez Caterpillar. 
1978 : il crée le syndicat d’entreprise chez Caterpillar. Il est licencié un an après. 
1979 : il entre à Spie Batignolles. Il est licencié un an après.

1986 : il crée le syndicat CGT Moulinex, devient délégué syndical puis délégué du personnel, puis membre du CE de l’usine, puis secrétaire du CE de l’usine. Il devient délégué syndical central du groupe Moulinex, secrétaire du CCE, coordinateur européen et membre du conseil d’administration lorsque surgit le dépôt de bilan de l’entreprise en septembre 2001 (3300 salariés sans emploi sur 5500).

1986 : au congrès de Marseille de la Fédération CGT des travailleurs de la Métallurgie, il est élu à la Commission exécutive. Il est également l’animateur du collectif national électroménager.

JPEG - 8.5 ko

1990 : il devient secrétaire de l’Union locale CGT de Caen agglomération, à l’origine de sa création.

2001 à 2007 : il est secrétaire général de l’Union départementale CGT du Calvados où il remplace Gérard Leneveu (maire PCF de Giberville depuis mars 2008).

depuis 2006 : il est secrétaire général du comité régional CGT de Normandie.

2006 : lors du 48e congrès confédéral de la CGT, il est élu à la Commission exécutive confédérale, en charge des repères revendicatifs de la CGT. Il y est réélu lors du 49e Congrès tenu en 2009.

2006 à 2011 : il est désigné par la CGT pour faire partie du Conseil d’orientation pour l’emploi, institué auprès du Premier ministre où il se montre actif dans la lutte contre l’illettrisme.

2008 : il est responsable régional de la CGT pour la Basse-Normandie.

2008 : il est désigné pilote de la négociation de 2009 sur la formation professionnelle.

avril 2010 : il devient membre du CESE (national) après avoir passé dix ans au CESR de Basse-Normandie.

novembre 2010 : il préside le groupe CGT au CESE ; il est membre de la section du travail et de l’emploi. 
juillet 2012 : il rédige avec Jean Marie Geveaux (président du conseil général de la Sarthe) un avis du CESE sur « l’ouverture à la concurrence des services ferroviaires régionaux de voyageurs ».

octobre 2012 : la Commission exécutive (CE) de la CGT le choisit pour le proposer au Comité confédéral national à la succession de Bernard Thibault.

novembre 2012 : le CCN de la CGT décide de cette orientation, avec mise en œuvre le 22 mars 2013, à l’occasion du 50ème congrès confédéral.

JPEG - 59.8 ko
18 mars 2013 : ouverture du 50ème congrès confédéral

A lire aussi dans Les Etudes sociales et syndicales : 
- 28 janvier 2010 : Bernard Thibault dans le Who’s who : et alors ? 
- 05 janvier 2010 : La nouvelle équipe dirigeante de la CGT 
- 20 février 2004 : Les secrétaires généraux de la CGT et de la CGT-FO de 1895 à 2004 
- 28 mars 2003 : Biographie de Bernard THIBAULT

A voir 
- France 5, C’ dans l’air, 17 octobre 2012 « Les syndicats changent de tête ».

 

Imprimer E-mail