L'expert des relations

sociales et syndicales

Quelle rentrée sociale 2022 ? 



Une journée d’actualité sociale

organisée par l’IST à Paris le mardi

25 octobre 2022

Le mot incertitude caractérise la rentrée 2022 : incertitudes politiques, incertitudes économiques, incertitudes sociales.

Les discours sont souvent ceux de l’inquiétude : risques environnementaux, risques de pénurie, craintes sur le pouvoir d’achat.

Pour autant, l’activité économique renoue avec la croissance et l’emploi est en nette amélioration. Pour l’instant tout au moins.

Que peut-on prévoir ? Vers où va l’économie ? Comment gérer les revendications salariales ? Comment le climat social peut-il lui-même évoluer ? Les syndicats sont-ils toujours capables de conduire la grogne sociale ?

Dans les entreprises, quels points de veille établir ? Quelles actions déployer ?

La journée du mardi 25 octobre 2022 permettra, avec votre concours actif, de faire le point et d’anticiper.

M. Pierre-André IMBERT, secrétaire général adjoint de l’Elysée, exposera les lignes-force des réformes gouvernementales à venir.

M. Frédéric SOUILLOT, secrétaire général de Force ouvrière, apportera son regard sur l’actualité et sur l’évolution des relations sociales.


Avec Messieurs Gilles Koléda, économiste, Université de Tours, et Bernard Vivier, Institut supérieur du travail


 intervenants

VerDi, le plus gros syndicat du monde

Imprimer

Ce week-end du 18-19 mars 2001 a vu la création du plus grand syndicat du monde, avec 2 938 300 adhérents.

Il s’agit du syndicat des services du DGB VerDi (Vereinte Dienstleistungsgewerkchaft), composé des syndicats du ÖTV,( Öffentlicher Dienst u. Transport, de 1,5 million d’adhérents), du commerce (HBV), de la poste, des DAG, (Deutsche Angestellten Gew., de 400 000 adhérents), et des médias (IG Medien), ce dernier étant la résultante d’une fusion opérée en 1989 entre 3 syndicats, du papier carton et de l’impression, des métiers artistiques et de la publicité.

Verdi ravit ainsi la première place au sein du DGB à IG Metall, qui a pourtant été grossi ces dernières années de l’arrivée dans ses rangs des syndicats du Textile et de l’Habillement (Gew. Textil/Bekleidung), en 1998, et du syndicat du Bois (Gew. Holz und Kunstoff) en 1999.

Le patron du DGB Dieter Schulte dirige ainsi un ensemble de 8 172 400 adhérents répartis en8 fédérations (il en existait 16 lors de la création du DGB en 1949), dont le classement en nombre d’adhérents s’établit ainsi :

VerDi : 2 938 300 adhérentshttp://www.verdi-net.de

IG Metall : 2 763 500 adhérents

IG BCE (Bergbau, Chemie, Energie) : 891 600 adhérents

IG Bau (Bauen, Agrar, Umwelt) : 539 700 adhérents

GdED (Gew der Eisenbahner Deutschland /Transnet) : 320 300 adhérents

GEW (Gew. Erziehung und WISSENSCHAFT) : 270 300 adhérents

NGG (Gew. Nahrung, Genuss, Gaststätten) : 260 600 adhérents

GdP (Polizei) : 188 100 adhérents


Sur Europe 1 le 01 mai 2022
« Le quinquennat sera-t-il social ? »

2021 12 16 BFMTV

Sur France Info TV le 28 avril 2022
« 1er mai : que représentent les syndicats en France ? »

 202205 001a

 

Les Mardis de l'IST

Connaître, échanger, se préparer

  • Décrypter les évolutions du climat social en France et dans les entreprises
  • Partager les expériences d’entreprise
  • Echanger avec des invités de haut rang
  • Anticiper et préparer son entreprise aux nouvelles organisations du travail et des relations sociales

Vous êtes : DRH, responsable affaires sociales, juriste en droit du travail
Inscrivez-vous :
Les Mardis de l’IST : 5 rencontres par an en visio-conférence (via Teams), une documentation d’appui, une relation permanente avec les experts de l’IST.

- -  Renseignements, inscription - -