L'expert des relations

sociales et syndicales

Quelle rentrée sociale 2022 ? 



Une journée d’actualité sociale

organisée par l’IST à Paris le mardi

25 octobre 2022

Le mot incertitude caractérise la rentrée 2022 : incertitudes politiques, incertitudes économiques, incertitudes sociales.

Les discours sont souvent ceux de l’inquiétude : risques environnementaux, risques de pénurie, craintes sur le pouvoir d’achat.

Pour autant, l’activité économique renoue avec la croissance et l’emploi est en nette amélioration. Pour l’instant tout au moins.

Que peut-on prévoir ? Vers où va l’économie ? Comment gérer les revendications salariales ? Comment le climat social peut-il lui-même évoluer ? Les syndicats sont-ils toujours capables de conduire la grogne sociale ?

Dans les entreprises, quels points de veille établir ? Quelles actions déployer ?

La journée du mardi 25 octobre 2022 permettra, avec votre concours actif, de faire le point et d’anticiper.

M. Pierre-André IMBERT, secrétaire général adjoint de l’Elysée, exposera les lignes-force des réformes gouvernementales à venir.

M. Frédéric SOUILLOT, secrétaire général de Force ouvrière, apportera son regard sur l’actualité et sur l’évolution des relations sociales.


Avec Messieurs Gilles Koléda, économiste, Université de Tours, et Bernard Vivier, Institut supérieur du travail


 intervenants

Pages retrouvées : " L'esprit d'entreprise "

Imprimer

J’entreprends ici de rendre au mot entreprise son sens propre et fort. Entreprendre c’est engager son énergie dans la poursuite d’une intention, dans la réalisation d’un projet. L’esprit d’entreprise suppose l’imagination qui fait concevoir un projet, la volonté qui porte à sa réalisation, la pertinacité qui entête dans sa poursuite. L’esprit d’entreprise est le facteur dynamique de l’Histoire.

L’entreprise peut être infime comme la mienne présente. Elle peut être audacieuse à l’extrême et d’immense conséquence comme celle de Christophe Colomb de joindre le Carhay en naviguant vers l’ouest. Mais toujours, et essentiellement, elle est action et non gestion.

I1 me paraît utile, éclairant, de bien séparer et contraster, entreprendre et gérer. Gérer est une activité dont on ne dira jamais assez le rôle fondamental. Aucun acquis, aucun établissement humain, ne se maintient sans une gestion attentive, vigilante, incessante. Il y a une tendance immanente à la dégradation de l’existant : le corps humain tend à perdre sa forme, l’esprit son agilité, le logis sa propreté, le bâtiment sa solidité et, dans un autre ordre de grandeur, toutes organisations tendent à se détériorer. La gestion est proprement l’effort qui surmonte ces tendances destructives, qui conserve et améliore l’existant. I1 est de nécessité fondamentale.

Et l’on pourrait dire que les tâches de gestion prennent une importance croissante à mesure que se complique la vie sociale, que la dépendance des individus à l’égard des organisations s’accroît et que leur bonne marche devient plus essentielle.

A la différence de la gestion qui donne l’assurance de l’existant, l’entreprise a pour fin la réalisation de l’inexistant. Le contraste ressort avec évidence dans les associations auxquelles se prêtent les deux termes. " Gérer audacieusement ", est un blâme tandis que l’adverbe sied à " entreprendre ", et " entreprendre en bon père de famille ", serait une raillerie alors que c’est une recommandation en fait de gestion.

Tandis que la gestion a une fonction sécurisante, l’entreprise est de caractère aventureux. Ce fut une aventure française que de tenter l’ouverture du canal de Panama : elle échoua. Le projet fut repris par les Américains, le canal établi. Je m’arrête sur le mot " établi " : car il importe grandement à mon propos. L’entreprise, ai-je dit, a pour fin la réalisation de l’inexistant : cette fin se trouve réalisée par la création d’un existant ; cet existant je l’appelle établissement.

Cette dénomination bien distincte est conforme à l’usage historique des termes, un usage qui est logique.

Bertrand de JOUVENEL - Notes inédites, non datées, publié dans " Bertrand de JOUVENEL, Itinéraire " (1928-1976) - Eric ROUSSEL, Plon, 1993


Sur Europe 1 le 01 mai 2022
« Le quinquennat sera-t-il social ? »

2021 12 16 BFMTV

Sur France Info TV le 28 avril 2022
« 1er mai : que représentent les syndicats en France ? »

 202205 001a

 

Les Mardis de l'IST

Connaître, échanger, se préparer

  • Décrypter les évolutions du climat social en France et dans les entreprises
  • Partager les expériences d’entreprise
  • Echanger avec des invités de haut rang
  • Anticiper et préparer son entreprise aux nouvelles organisations du travail et des relations sociales

Vous êtes : DRH, responsable affaires sociales, juriste en droit du travail
Inscrivez-vous :
Les Mardis de l’IST : 5 rencontres par an en visio-conférence (via Teams), une documentation d’appui, une relation permanente avec les experts de l’IST.

- -  Renseignements, inscription - -