L'expert des relations

sociales et syndicales

Quelle rentrée sociale 2022 ? 



Une journée d’actualité sociale

organisée par l’IST à Paris le mardi

25 octobre 2022

Le mot incertitude caractérise la rentrée 2022 : incertitudes politiques, incertitudes économiques, incertitudes sociales.

Les discours sont souvent ceux de l’inquiétude : risques environnementaux, risques de pénurie, craintes sur le pouvoir d’achat.

Pour autant, l’activité économique renoue avec la croissance et l’emploi est en nette amélioration. Pour l’instant tout au moins.

Que peut-on prévoir ? Vers où va l’économie ? Comment gérer les revendications salariales ? Comment le climat social peut-il lui-même évoluer ? Les syndicats sont-ils toujours capables de conduire la grogne sociale ?

Dans les entreprises, quels points de veille établir ? Quelles actions déployer ?

La journée du mardi 25 octobre 2022 permettra, avec votre concours actif, de faire le point et d’anticiper.

M. Pierre-André IMBERT, secrétaire général adjoint de l’Elysée, exposera les lignes-force des réformes gouvernementales à venir.

M. Frédéric SOUILLOT, secrétaire général de Force ouvrière, apportera son regard sur l’actualité et sur l’évolution des relations sociales.


Avec Messieurs Gilles Koléda, économiste, Université de Tours, et Bernard Vivier, Institut supérieur du travail


 intervenants

L?âge de départ en retraite en Europe et aux Etats Unis

Imprimer

L?âge légal de départ en retraite est retardé. Mais l?âge effectif reste inférieur à l?âge légal.

La France était le dernier pays en Europe à définir l’âge légal de départ en retraite à 60 ans. A l’issue de réformes menées depuis dix ans, la plupart des pays européens ont retardé l’âge de départ en retraite.

Pour autant, l’âge effectif de départ reste partout inférieur à l’âge légal, du fait des politiques publiques de lutte contre le chômage.

Il n’est pas certain que cette différence perdure. Les orientations actuelles des politiques publiques visent à inciter les entreprises à garder leurs salariés plus longtemps et à inviter les intéressés eux-mêmes à travailler plus longtemps (en allongeant la durée de cotisation nécessaire pour avoir une retraite à taux plein ou en prévoyant un âge de départ modulable).

La Finlande et le Danemark, par exemple, sont ainsi parvenus à faire remonter les taux d’emploi de leurs salariés âgés.

Âge légal de départ en retraite en Europe et aux Etats-Unis et âge effectif de retrait du marché du travail

Allemagne 65 ans 61,6
Autriche H : 65 ansF : 60 ans (65 d’ici à 2033) 60,9
Belgique H : 65 ansF : 62 ans (65 d’ici à 2009) 58,1
Danemark 65 ans67 pour les retraites complémentaires 63,7
Espagne 65 ans 61,5
Finlande 65 ans 59
France 60 ans 58,7
Grèce 65 ans 60,4
Irlande 65 ans 64,3
Italie
H : 65 ansF : 60 ans (après 2035 entre 57 et 65 ans)
60,4
Luxembourg 65 ans 57,5
Pays Bas 65 ans 61,7
Portugal 65 ans 64,5
Royaume Uni H : 65 ansF : 60 ans (65 d’ici à 2020) 63,2
Suède à partir de 61 ans(âge de départ et pensions modulables) 63,2
Etats-Unis 67 ans  
Source : commission des communautés européennes, 2002

Le dossier très actuel des retraites se trouve posé pour des raisons économiques et financières et pour des raisons démographiques, liées au vieillissement des populations et à l’élévation de l’espérance de vie.

Mais il ne saurait occulter un autre débat, que pose aussi le vieillissement des populations : celui de l’emploi des salariés qui avancent en âge. Les comparaisons internationales montrent des différences notoires des trajectoires professionnelles en seconde partie de carrière. Alors que les quinquagénaires français se trouvent placés en situation de fragilité professionnelle, voire de relégation précoce, leurs homologues suédois ou japonais restent insérés - et valorisés - sur le marché du travail jusqu’à un âge avancé.

Le débat sur la retraite nous invite à ouvrir celui de la répartition des temps sociaux sur tout le parcours de vie professionnelle.

 

Sur Europe 1 le 01 mai 2022
« Le quinquennat sera-t-il social ? »

2021 12 16 BFMTV

Sur France Info TV le 28 avril 2022
« 1er mai : que représentent les syndicats en France ? »

 202205 001a

 

Les Mardis de l'IST

Connaître, échanger, se préparer

  • Décrypter les évolutions du climat social en France et dans les entreprises
  • Partager les expériences d’entreprise
  • Echanger avec des invités de haut rang
  • Anticiper et préparer son entreprise aux nouvelles organisations du travail et des relations sociales

Vous êtes : DRH, responsable affaires sociales, juriste en droit du travail
Inscrivez-vous :
Les Mardis de l’IST : 5 rencontres par an en visio-conférence (via Teams), une documentation d’appui, une relation permanente avec les experts de l’IST.

- -  Renseignements, inscription - -