L'expert des relations

sociales et syndicales

Quelle rentrée sociale 2022 ? 



Une journée d’actualité sociale

organisée par l’IST à Paris le mardi

25 octobre 2022

Le mot incertitude caractérise la rentrée 2022 : incertitudes politiques, incertitudes économiques, incertitudes sociales.

Les discours sont souvent ceux de l’inquiétude : risques environnementaux, risques de pénurie, craintes sur le pouvoir d’achat.

Pour autant, l’activité économique renoue avec la croissance et l’emploi est en nette amélioration. Pour l’instant tout au moins.

Que peut-on prévoir ? Vers où va l’économie ? Comment gérer les revendications salariales ? Comment le climat social peut-il lui-même évoluer ? Les syndicats sont-ils toujours capables de conduire la grogne sociale ?

Dans les entreprises, quels points de veille établir ? Quelles actions déployer ?

La journée du mardi 25 octobre 2022 permettra, avec votre concours actif, de faire le point et d’anticiper.

M. Pierre-André IMBERT, secrétaire général adjoint de l’Elysée, exposera les lignes-force des réformes gouvernementales à venir.

M. Frédéric SOUILLOT, secrétaire général de Force ouvrière, apportera son regard sur l’actualité et sur l’évolution des relations sociales.


Avec Messieurs Gilles Koléda, économiste, Université de Tours, et Bernard Vivier, Institut supérieur du travail


 intervenants

Yves Struillou : biographie express

Imprimer

Succédant à Jean-Denis Combrexelle qui a occupé le poste pendant treize années de 2001 à 2014, Yves Struillou a été nommé en mars dernier à la tête de la direction générale du travail. Au sein du ministère du travail, cette direction a notamment comme chantiers sensibles et actuels les réformes de la représentativité patronale, des branches professionnelles, de l’inspection du travail, des élections prud’homales.

  •  Né le 26 juillet 1960 à Paris 
  •  Formation : diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris en 1981. 
  •  Ancien élève de l’école nationale de l’administration, promotion « Antoine de Saint-Exupery », diplômé en 1994. 
  •  1984 : inspecteur du travail 
  •  1994 : rapporteur à la section du contentieux au Conseil d’Etat. 
  •  1998 à 2000 : conseiller technique au cabinet de Martine Aubry, ministre de l’emploi et de la solidarité (loi sur les 35 heures). 
  •  1999 : conseiller d’Etat. 
  •  2000 à 2010 : section du contentieux au Conseil d’Etat. 
  •  2003 : auteur d’un rapport sur la pénibilité pour le conseil d’orientation des retraites. http://www.ladocumentationfrancaise... 
  •  2011 : conseiller en service extraordinaire à la chambre sociale de la Cour de cassation. 
  •  2013 : membre du Conseil national de l’inspection du travail. 
  •  19 mars 2014 : directeur général du travail au Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, succédant à Jean-Denis Combrexelle, resté treize années en poste.
JPEG - 8 ko
Yves Stuillou

Les dossiers qui l’attendent : 

  •  la réforme de l’inspection du travail 
  •  la rédaction des décrets sur le compte personnel de prévention de la pénibilité 
  •  le chantier de la représentativité patronale issu du rapport sur la réforme de la représentativité patronale de Jean-Denis Combrexellehttp://www.ladocumentationfrancaise... 
  •  la réforme des branches professionnelles 
  •  la réforme des élections prud’homales
JPEG - 68 ko
L’hôtel du Chatelet, 101 rue de Grenelle à Paris, siège du ministère du travail

Sur Europe 1 le 01 mai 2022
« Le quinquennat sera-t-il social ? »

2021 12 16 BFMTV

Sur France Info TV le 28 avril 2022
« 1er mai : que représentent les syndicats en France ? »

 202205 001a

 

Les Mardis de l'IST

Connaître, échanger, se préparer

  • Décrypter les évolutions du climat social en France et dans les entreprises
  • Partager les expériences d’entreprise
  • Echanger avec des invités de haut rang
  • Anticiper et préparer son entreprise aux nouvelles organisations du travail et des relations sociales

Vous êtes : DRH, responsable affaires sociales, juriste en droit du travail
Inscrivez-vous :
Les Mardis de l’IST : 5 rencontres par an en visio-conférence (via Teams), une documentation d’appui, une relation permanente avec les experts de l’IST.

- -  Renseignements, inscription - -