L'expert des relations

sociales et syndicales

La FNSEA en bref (2)

 

 

La FNSEA en bref

 

       Par Clémentine Thomas         

          Le 13 avril 2021

 

Première force syndicale dans l’agriculture, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) défend les intérêts professionnels des agriculteurs. Très structurée et active, elle affirme la place d’une agriculture raisonnée dans la société.

On trouvera ici une présentation de la FNSEA en neuf points-clé.

*

*        *

1 Création

Le 12 mars 1946.

2 Structures

  • Siège national : 11, rue de La Baume – 75008 Paris – Tél : 01 53 83 47 47
  • Environ 20 000 syndicats locaux (par commune), 12 FRSEA (fédérations régionales), 95 FDSEA (fédérations départementales), 31 associations spécialisées par production, 4 commissions et sections sociales (Commission Nationale des Agricultrices, Section Nationale des Fermiers et de Métayers, Section Nationale des Propriétaires Ruraux, Section Nationale des Anciens Exploitants), Assemblée générale (421 membres), Conseil d’Administration (69 membres), Bureau (25 membres).
  • Site Internet : https://www.fnsea.fr
  • Publications: Le Fil Agricole (hebdomadaire), actuagri.fr (hebdomadaire), L’Information Agricole (mensuel), Le Journal du Fermier et du Métayer (mensuel).

3 La présidente

Christiane Lambert. Née en 1961. Exploitante agricole. Membre du Conseil d’Administration de la FNSEA depuis  2002. Première vice-présidente de décembre 2010 à avril 2017. Présidente de la FNSEA depuis avril 2017.

 

 

4 Les objectifs

  • Défense des intérêts professionnels des D’où le choix du syndicalisme plutôt qu’une autre forme d’action collective.
  • Préserver la place de l’agriculture et son avenir dans la société, face aux évolutions de toutes
  • Coopérer au plan international pour réduire le déficit alimentaire de la planète : « solidarité, proximité, efficacité : la force de notre réseau ».
  • Par une agriculture raisonnée, préserver et gérer la nature, dans l’intérêt des agriculteurs et de l’environnement.
  • Produire mieux pour un nouveau rapport de l’agriculture avec le reste de la société, au niveau national comme au niveau européen et
  • Défendre un modèle agricole et alimentaire européen.

 

5 Les thèmes d’action privilégiés

-          Défense du revenu global des agriculteurs.

  • Défense des intérêts sociaux des travailleurs agricoles et retraités agricoles, illustrée par la campagne en faveur d’un régime universel de
  • Une meilleure rémunération des agriculteurs par la grande distribution (loi EGalim du 30 octobre 2018).
  • Engagement européen, notamment pour infléchir la PAC (Politique Agricole Commune de l’Union Européenne) en faveur d’une régulation accrue des marchés.
  • Manifeste en faveur d’une « souveraineté alimentaire solidaire » depuis la crise sanitaire de la Covid-19.

    

 

6 Le comportement des militants

  • Culture de la solidarité et de l’assistance
  • Fierté d’appartenance au monde de l’agriculture.
  • Recherche d’une nouvelle identité, « la ruralité » et la volonté de reconquête d’une dignité.
  • Orientation réformiste et
  • Importante capacité de mobilisation, notamment dans le cadre d’actions déterminées et de démonstrations de

7 Effectifs déclarés

  • 212 000 adhérents (sur 564 000 exploitants agricoles).

8 Audience

  • 55,55 % des voix pour les listes FNSEA/JA lors des élections 2019 des chambres d’agriculture (57% des voix aux élections de 2013).

 

9 Affiliation internationale

  • Au niveau européen, membre fondateur du COPA (Comité des organisations professionnelles agricoles de l’Union européenne). Christiane Lambert en est la présidente depuis septembre
  • Au niveau international, membre de la FIPA (Fédération internationale des producteurs agricoles).

 

Christiane Lambert, biographie express

   Née dans le Cantal en 1961, Christiane Lambert s’y installe à 19 ans sur une exploitation laitière et porcine et rejoint le mouvement syndical agricole.

 

 

 

 

 

 

 

                                             

 

 

 

Présidente du Centre Cantonal des Jeunes Agriculteurs (CCJA) de Massiac (1981-1984), puis vice-présidente du Centre départemental des Jeunes Agriculteurs (CDJA) du Cantal (1982-1988), elle devient la présidente du Centre Régional des Jeunes Agriculteurs (CRJA) Auvergne en 1986. À partir de 1994, Christiane Lambert commence à occuper des fonctions nationales, comme présidente du Centre National des Jeunes Agriculteurs (CNJA) jusqu’en 1998.

 

En 2001, elle s’investit au sein de la FNSEA, présidente de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) jusqu’en 2011, elle est simultanément secrétaire générale de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles (FRSEA) des Pays de Loire (2001-2014). Administratrice de la FNSEA depuis 2002, membre du Bureau depuis 2005 ainsi que première vice-présidente entre 2010 et 2017, elle est élue présidente de la FNSEA le 13 avril 2017, suite au décès brutal du président Xavier Beulin. 

 

Depuis le 18 septembre 2020, Christiane Lambert exerce des responsabilités à l’échelle européenne. En effet, elle est la présidente du Comité des Organisations professionnelles agricoles de l’Union Européenne (COPA).

 

Imprimer E-mail

Formulaire de contact 2020

 

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante : 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Imprimer E-mail

La CGT en bref

La CGT tient son 52ème congrès confédéral du 13 au 17 mai 2019 à Dijon. Philippe Martinez, secrétaire général depuis quatre ans, briguera un nouveau mandat, à la tête d’une organisation syndicale toujours solide mais qui s’érode quelque peu.

On trouvera ci-après une brève présentation de la CGT en dix points-clé.

 

Lire la suite

Imprimer E-mail